samedi 23 décembre 2017

Poésie Symbolique....Testament Philosophique...

La vertu unit ce que la mort ne peut séparer.


Quand je partirais dans le lointain
éloignée de cette foule d'humains
Je m'en irais sans presque  rien...
ni biens  matériels, ni richesse
mais le coeur plein d'allégresse

Ni vêtements, ni chaussures
Seul l'amour pour unique parure
Celui que j'ai donné ... celui que j'ai reçu

Je laisse tomber l' armure
et je ne dirais plus jamais
Alors que mes paupières se fermaient
Ah mon Dieu....  si  j'avais su....

Conjuguer le verbe être 
uniquement au présent
car nous vivons
et nous mourrons
dans une simple suite d' instants

Passé et futur loin de ma fenêtre

Supprimer le verbe avoir
de mon  petit  rèpertoir

Pas de bijoux qui scintillent
derrière une lentille grossissant
les traits les plus avilliissant

Vulgaires façades de pacotille

Je partirais riche de ce que la vie m'a offert...
Des partages, des fou rires
Des regards ...des sourires

Il n'y a pas d'enfer...

hormis celui que nous construisons
Barreaux de chairs, barreaux de fer

Je pars, je retourne à la maison

J'emporte avec moi
des matins de caresses
des regards de tendresse

 C'est mon coeur, c'est mon âme qui flamboient

J'ai été ..Je suis et je serais

là haut.... dans la voûte étoilée

mercredi 26 avril 2017

Poésie tout simplement ... Et cueillir les étoiles....






Toi le sans-diplôme, le petit ouvrier
travaillant à la chaine comme un forcené
pour simplement gagner ta vie...

Un chemin tout tracé comme on dit...

Des actionnaires trop gourmands l'ont bouleversée
Pour eux, tu n'étais qu'un numéro...trop payé!
Le long fleuve tranquille en torrent s'est mué

Emporté par les événements, la roue tournait...

Tu sombras au fond des abîmes
avec ton amour pour seule bouée

Ton alter ego, ton âme soeur
veillant sur toi dans le malheur
partageant le souffle qui t'anime

Brisé, à ses côtés, tu t'es relevé
Elle croyait en toi plus que tu n'y croyais

Tu as de nouveau repris la route de  la vie
gravis des collines, foulé des sentiers infinis...

Sentant les prémices d'un nouveau départ
par le travail et l'obstination, tu as commencé
à franchir les étapes, gardant tout en mémoire

Restant droit et intègre,
Tu as vu réussir les véreux..
les sans consciences, les malhonnêtes,
les arrivistes, les prétentieux...

Ne voulant pas conjuguer Avoir mais Etre

Cultivant honnêteté et humilité
Tout ceux qui ont réussi ne peuvent pas s'en vanter

Par tes actes, ta bonté
ton savoir faire et ton écoute

Qui pouvait ne pas reconnaître
qu'un grand Homme s'était révélé
De cela, pas de doute

Gravissant des pentes abruptes
La vie t'a rendu au centuple
ce qu'elle t'avait enlevé

Des coups durs ont façonné tes pas
Ce ne sont pas les obstacles qui font grandir
mais la façon dont tu les vois

Ta manière de les franchir...
sans devoir porter ta croix

Réussir n'est pas une mince affaire
Une main tendue est quelquefois nécessaire
Il faut la saisir et ne pas la laisser s'échapper

C'est ton avenir que tu devras forger
et rester Maitre de ton Humanité

samedi 24 décembre 2016

JOYEUX NOEL

Je vous souhaite un joyeux Noel, à tous

une pensée pour ceux qui sont seuls ce soir


à bientôt




mardi 20 décembre 2016

Poésie....Sordide hiver







Il pleut des larmes de sang sur la neige
Mes pas  suivent des funérailles en cortèges
A la blancheur éclaboussée de désespoir

La mort a frappé de nouveau
Fanatiques au passé de corbeaux
Fondent  leurs bruissantes ailes noires 

Hommes anonymes de l' histoire
fendant l'air glacé des tombeaux

Du fond de ma mémoire 
Je vois ces sans visages
porteurs de longs manteaux
leurs regards vides, me dévisagent...
armés de  longs couteaux...

Le sang se dilue dans la neige ... et la pluie
lave lentement les blessures de la nuit

Des traces invisibles gravent nos esprits
Cruelles cicatrices ancrées dans nos tréfonds
Ainsi passe impitoyablement les saisons

Gardons le souvenir de ces jours maudits
Même piétinée, ou brûlée, l'herbe reverdit...

Le printemps succède à l'hiver
et annonce le réveil des primevères

Nos coeurs en rempart de l'indicible poison
de la haine...et nos voix, en clameur, réunies

Prenons le temps du chagrin...
sans cesser de penser à demain

Viendra le temps du grand pardon

quand les myosotis  refleuriront....

vendredi 18 novembre 2016

Poésie maçonnique....Forces Occultes....




Oui je suis Franc-Maçon
Cela fait-il de moi un démon?
Savez vous au moins de quoi vous parlez ?
Vous, bonnes gens si prompt à condamner...

On accuse de tous les maux
ce que l'on ne connait pas !

Comme les sorcières, autrefois,
que l'on brûlait sur l'échafaud...

Vous nous dites muets comme des tombeaux
Vous nous accusez de tant  de complots

Nous ne sommes que discrets
Mais braves gens .... comprenez ...
Il y a de nombreuses années,
avec les juifs,  nous étions gazés
dénoncés par de bons Français

L'avez vous déjà oublié?

Alors soyons sérieux une seconde
Vous qui croyez que je dirige le monde

Oui je suis entré en Franc-maçonnerie
mais je ne suis maître de rien
sauf de mes actions, et de mon destin

Alors ,on m'aurait menti  ???
 Moi qui ne suis ni pauvre, ni nanti
Juste un comploteur illuminati

De celà, je ne suis rien
Simplement un français moyen
faisant ce qu'il peut ... en mal ou  bien
Je suis peut être votre voisin
Monsieur Madame  tout le monde
Et oui!!!  je ne suis pas la bête immonde !!!

Pourquoi me demander de me dévoiler
Est ce que je vous demande à vous
si vous êtes catho, islamo ou bien gay?
Franchement, de quoi êtes vous jaloux?

Je vais en loge 
comme d'autres à l'église vont prier
bien que ça ne soit pas une religion

Je vais en loge
comme d'autres vont dans des réunions
philosopher sur le monde et discuter

Je vais en loge
tout simplement pour travailler
sur moi ...et chercher ma vérité...

Alors n'imaginez pas mille choses
La Franc-Maçonnerie n'est pas démoniaque
Elle est  bien autre chose...

Quoi de plus difficile que de travailler sur soi
L'un de vous en a t'il le courage ou la foi?

Arrêtez d'être des paranoïaques
manipulés, victimes de psychose

Je suis simplement Franc-maçon
que vous l'acceptiez ou non

Il faut se  faire une raison



Une belle Année